Les compétences du Conseil Général de l’Isère

Souvent moins connu des habitants qui vivent en ville que l’action conduite par la mairie, le rôle du Conseil est pourtant essentiel dans de nombreux domaines qui touchent à la vie quotidienne de chacun d’entre nous. Depuis les lois de décentralisation de 1982, renforcées par l’Acte II de la décentralisation de 2004, les départements se sont vu confier de nombreuses compétences au premier rang desquelles l’action sociale ; les déplacements ; et la réalisation, l’entretien et la gestion des collèges.

Entrée du Conseil général de l'Isère

Petit aperçu des actions conduites par le Conseil Général :
•    Action sociale et sanitaire :
Le Conseil général est « chef de file » en matière d’action sociale et apporte son aide à ceux qui en ont le plus besoin. A ce titre, il a notamment la charge de l’attribution et de la gestion des aides sociales. Il conduit ainsi des politiques en faveur des personnes âgées (établissements d’hébergement, maintien à domicile, Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)), des personnes handicapées (hébergement, Allocation Adulte Handicapé (AAH)), de l’aide sociale à l’enfance et à la famille (adoption, Protection Maternelle Infantile (PMI), agrément des modes de garde petite enfance, planification familiale, prévention et éducation spécialisée des jeunes, Fonds de solidarité pour le logement), de l’insertion sociale et professionnelle (Revenu de Solidarité Active, aide à l’insertion).
Le département de l’Isère mène aussi des actions volontaristes en matière de santé publique (vaccination, lutte contre le cancer, dépistage…) et de santé animale.

•    Education :
Le Conseil général a la responsabilité de la construction, du fonctionnement et de l’équipement des collèges. Il participe à l’entretien et à la construction des écoles maternelles et primaires. En partenariat avec l’Etat, il agit pour le développement de l’enseignement supérieur.

•    Déplacements  :
Le Conseil général a « hérité » de l’entretien et de l’investissement des routes nationales, en plus des départementales en 2004. Le Conseil général organise les transport des voyageurs dans le Département hors transports urbains (responsable du réseau Trans’Isère et participation aux syndicats de transports (SMTC pour l’agglomération grenobloise)). Il est responsable du fonctionnement des transports scolaires.

•    Aménagement du territoire et logement :
Le Conseil général participe à l’équipement et au maintien des services en milieu rural, surveille la qualité des rivières, lutte contre la pollution, préserve la qualité de l’eau, protège et valorise les espaces naturels sensibles. Le Conseil général soutient les programmes de construction des communes, de l’OPAC et des organismes HLM.

•    Economie et tourisme :
Le Conseil général mène de nombreuses actions en faveur du développement économique dans l’industrie, la recherche, le commerce, le tourisme et l’agriculture. Le Département de l’Isère est particulièrement investi dans ce domaine, bien que ce ne soit pas une de ses compétences obligatoires, et est à l’origine de projets structurants qui contribuent au développement de l’activité économique en Isère et à l’attractivité du territoire : maîtrise d’ouvrage de Minatec- pôle mondial de micro et nanotechnologies, participation au pôle de compétitivité Minalogic, au projet GIANT…

•    Patrimoine et culture :
Le Conseil général assure la promotion et l’entretien du patrimoine de l’Isère, gère la bibliothèque départementale et les archives départementales, soutien les associations et compagnies culturelles.