Soutien aux centres de santé de Grenoble !

Hier, mardi 10 mai, se tenait le Conseil d’administration de l’AGECSA, association qui gère les 5 centres de santé de Grenoble.

Pour mémoire, les centres de santé de Grenoble ont été créés sous les mandats Dubedout dans les quartiers fragiles sur le plan économique et social, pour permettre l’accès aux soins pour tous, quel que soit son niveau de revenus, sa situation sociale, son lieu de résidence, car dans les quartiers concernés la médecine libérale ne s’est malheureusement jamais installée ou a progressivement déserté. Prévention, éducation à la santé, continuité des soins grâce à des équipes pluridisciplinaires : ces missions sont au cœur du travail quotidien des professionnels (médecins, infirmières, psychiatres…) des centres de santé. Leurs interventions vont donc bien au-delà de l’acte de soin. C’est ainsi que le Département de l’Isère (comme la Ville de Grenoble) a toujours soutenu les centres de santé : à travers d’une part une subvention annuelle de 610 000 euros émargeant au budget insertion et au budget santé, et d’autre part à travers la fourniture et la prise en charge des vaccins. Les habitants des quartiers où sont implantés les centres de santé ont ainsi la meilleure couverture vaccinale du territoire.

Comme depuis le début de ce mandat au Conseil départemental de l’Isère, hier j’étais une fois de plus la seule représentante du Département au CA de l’AGECSA, la majorité départementale pourtant normalement représentée par trois membres étant systématiquement absente. Depuis le mois de novembre 2015, le Conseil d’administration de l’association s’est réuni à 4 reprises pour évoquer et débattre du projet d’établissement de l’association, et de la préparation de son budget 2016. Malheureusement, la majorité départementale n’était pas représentée. Suite aux différentes sollicitations de l’association, il aurait été annoncé par le Département une baisse de subvention sans pour autant en indiquer le montant, et très récemment les services du Département auraient demandé une présentation du plan d’actions de l’AGECSA en urgence alors même que c’était bien l’objet des trois derniers conseils d’administration. A ce jour, l’association n’a donc pas été en mesure de boucler son budget 2016, alors que nous sommes début mai, et n’a aucune certitude sur le soutien du Département.

J’ai saisi officiellement le Président du Conseil départemental de l’Isère, sans retour à ce jour. Sur le fond, le soutien du Département est vital pour cette association et indispensable pour les bénéficiaires concernés, et sur la forme, il semble élémentaire de faire un retour à l’association 5 mois après le vote du budget départemental, un retour légitimement et impatiemment attendu par ses représentants.